Problème de qualité de l’eau

L’eau du robinet est très surveillée. Elle est, de l’avis de tous les spécialistes, parfaitement potable et est souvent de qualité supérieure à l’eau en bouteille. Et, elle coûte 200 fois moins cher que celle-ci !

Eau brune

L’eau potable peut contenir à l’origine de faibles quantités de fer et de manganèse, susceptibles de se déposer dans les canalisations. En outre, les conduites en acier ou en fonte peuvent subir une corrosion et produire de la rouille. Les dépôts de fer et de manganèse peuvent être remis en mouvement lorsque la vitesse de l’eau dans les tuyaux change de manière importante ou qu’elle y circule en sens contraire au sens habituel. Dans ce cas, l’eau prend une coloration rouge-brun.

La formation de rouille et les dépôts de fer et de manganèse sont les plus marqués dans les conduites où la vitesse de l’eau est la plus faible, en particulier aux extrémités des réseaux. C’est là que cette coloration apparaît le plus souvent. Il en est de même dans les tuyauteries de votre maison. Après une longue période d’absence, la première eau sortant du robinet peut aussi avoir cette coloration rouge-brun dans des conduites en fer ou en acier. Mais ce phénomène disparaît dès que les conduites sont rincées.

Au retour d’un voyage, il est conseillé de bien rincer les conduites avant de boire l’eau.

Il se pourrait néanmoins qu’un problème plus sérieux soit en cause, par exemple le retour d’eau contaminée vers le réseau. En fonction de la nature de la pollution, il peut exister un risque pour la santé. La coloration suspecte sera très souvent accompagnée d’une altération du goût et de l’odeur de l’eau.
En cas de doute, n’hésitez pas à prévenir HYDROBRU.

Aspect laiteux de l’eau

Contrairement à ce que pensent la plupart des gens, ce n’est pas dû au calcaire. Cet aspect est dû à la présence de fines bulles d’air dans l’eau.
Lors d’une baisse de pression ou d’une élévation de température, la solubilité de l’air dans l’eau diminue. Dans ces conditions, de très fines bulles d’air peuvent se former dans l’eau. Le jeu de la lumière lui donne alors cet aspect laiteux caractéristique. En moins d’une minute, les bulles d’air remontent à la surface et disparaissent. L’eau redevient alors parfaitement claire.
Ce phénomène n’a aucune influence sur la qualité de l’eau.

Adoucisseurs d’eau

Adoucir l’eau chaude peut être utile lorsque la dureté de l’eau atteint un certain degré de dureté : plus de 30 degrés français (fH) ou 17 degrés allemands (dH). Adoucir l’eau froide a beaucoup moins d’utilité et traiter l’eau servant à l’alimentation est déconseillé. Dans ce cas, l’eau adoucie peut représenter un risque pour la santé : les adoucisseurs contiennent des résines qui retiennent le calcium et le magnésium présents dans l’eau et le remplacent par du sodium. Un excès de sodium n’est pas bon pour la tension artérielle, le cœur et les artères. D’après la loi, un litre d’eau potable ne peut contenir plus de 200 milligrammes de sodium.
Si l’adoucisseur est mal entretenu ou qu’il y a un manque de soin lors des manipulations, des bactéries peuvent s’y développer.
Les conduites peuvent aussi souffrir d’une eau trop adoucie. Contrairement à cette appellation, elle agresse les métaux.

Avant d’installer un adoucisseur d’eau :

  • Vérifiez le degré de dureté de votre eau.
  • N’envisagez le placement éventuel d’un adoucisseur que si l’eau atteint un certain degré de dureté : plus de 30 degrés français (fH) ou 17 degrés allemands (dH).
  • N’installez un adoucisseur que sur le circuit d’eau chaude.
  • Réglez la dureté résiduelle entre 10 et 15 fH ou 6 à 9 dH.
  • Faites placer et entretenir l’installation par un professionnel.
  • Réglez la température de l’eau chaude entre 55 et 60 degrés Celsius. Plus l’eau est chaude, plus les dépôts de calcaire seront importants.